ActualitéAction culturelleExpositionsArchivesÉvénements-rencontres 2010-2011Spectacle /Performance
.

Spectacle /Performance

En partenariat avec Emmetrop

Location Emmetrop et sur place : 8€ / Avantages PAC étudiants -Location réseau FNAC

Gratuit pour les étudiants de l'ENSA

conception : Martine Pisani

réalisation : Theo Kooijman et Martine Pisani
interprétation : Theo Kooijman
durée : 42’

production: Cie Martine Pisani
coproduction: RAUM/Xing-Bologna (I) dans le cadre de Living room series/Xing

avec le soutien du Centre National de la Danse pour le prêt de studio.

Cette performance fait partie d'un cycle de travaux basé sur la thématique du temps, qui se poursuivra jusqu'en 2009 sous différentes formes et formats.

La compagnie Martine Pisani est subventionnée au titre de l'aide à la compagnie par le Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Ile de France.

 

Road Along Untitled Moments (R.A.U.M.) fait partie de RUNNING TIMES, un cycle de travaux axé sur la thématique du temps qui réunit des pièces chorégraphiques, performances, images vidéo, entretiens réalisés entre 2007 et 2010.

L' interprète traduit physiquement certains éléments relatifs au concept du temps et tente de rendre visible cette chose qui contrairement à l'espace est invisible : le fil du temps, un temps qui s'écoule, un temps qui transforme, un temps qui détruit, un temps mort, le temps de le dire, étouffer le temps, un temps qui absorbe, un temps nécessaire, le suspens ... ou encore essaie de mesurer le temps autrement qu'avec une horloge.

Le fait de n'être pas dans un rapport frontal a déplacé légèrement la question de l'adresse au public qui se voit proposer plusieurs points de vue.

 

Par l’usage et le détournement d’objets quotidiens que nous trouvons la plupart du temps in situ, le parcours du performeur est envisagé comme une sculpture vivante de la durée.

Pièce suivie par une présentation du stage qui a eu lieu les 29 et 30 novembre

avec Thiphaine Calmettes, Justine Dardoise, Alexandra Lafitte, Malika Ouedraogo,  Mélanie Thibault, Guillemette ?,  Wenjue Zhang

A l'issue de cette première rencontre avec les étudiants, nous avons choisi de faire un montage avec quelques motifs existants dans RUNNING TIMES.

Cette présentation est axée sur le jeu, l'écoute et la manière d'être ensemble dans l' espace spécifique du Gymnase à partir de ce que peut un corps.

 

||||||||||||||||||

Martine Pisani, là où elle est

 

David Bernadas

 

(...) Nourrie de ses rencontres successives - David Gordon, Yvonne Rainer ou encore Odile Duboc, qu’elle cite volontiers comme les plus marquantes -, de sa participation aux activités du groupe Dunes à Marseille, la danseuse autodidacte des années 80 devient chorégraphe au début des années 90 en fondant sa compagnie. Pièce après pièce, elle travaille par ricochets et par rebonds, s’attachant le plus souvent à creuser une piste dont le potentiel n’aurait pas été suffisamment exploré lors d’une étape précédente. Elle adopte rapidement comme postulat que le simple fait de réfléchir est déjà une action. Cohérente, elle garde aussi toujours à l’esprit qu’il y faut du jeu pour mettre les corps et la réflexion en mouvement. C’est avec ce détachement caractéristique que Martine Pisani cherche l’espace entre. Elle cherche l’espace nécessaire pour que le sens reste ouvert. Entre être et jouer, elle cherche la bonne distance. Et elle démontre que pour savoir jouer, il faut parfois s’y prendre avec sérieux.

 ||||||||||||||

Martine Pisani vit et travaille à Paris.

A partir de 1992, elle crée sa propre compagnie et les pièces suivantes :

Fragments tirés du sommeil (1992 trio), U-Nighted (1993 duo en collaboration avec Marco Berrettini et Caty Olive), Le grand combat (1993 solo sur un texte de Frédéric Valabrègue), Là où nous sommes (1996 quatuor), Le son des choses (1997, pièce sonore en collaboration avec Antoine Lengo et Manuel Coursin), L’air d’aller (1998 trio), sans (2000 trio), Ce que je regarde me regarde (2001 duo), Slow down (2002 sextuor), Bande à part (2004 sextuor), Contre Bande (2005 solo avec un choeur d’amateurs), o please tll e me (2006 solo pour Lorenzo de Brabandere, commande de la SACD-Vif du sujet), Group (2007 pièce pour 17 étudiants du Groupe de recherche chorégraphique de l’Université de Poitiers), Hors sujet ou le bel ici (2007 trio).

 

Dans le cadre de RUNNING TIMES, cycle de travaux axé sur la thématique du temps initié en 2007 ont été réalisés :

Road Along Untitled Moments - R.A.U.M. (2007 solo performance), Blink (2008 septuor commande chorégraphique pour la Zagreb Dance Company), one shared object PROFIT AND LOSS (2009 sextuor co-chorégraphié avec Martin Nachbar), as far as the eye can hear (2010 trio en plein air).

Elle réalise également RUNNING TIMES 2007-2010, un diaporama qui documente le processus de ce cycle.

|||||||||||||||||

Theo Kooijman vit et travaille à Paris depuis 1991.Peintre et graveur de formation, il est diplômé de l'Ecole des Beaux-arts de Kampen (NL).Il expose régulièrement ses peintures et gravures en Belgique, aux Pays-Bas et en France, souvent dans des lieux particuliers.

Il danse dans les spectacles de Martine Pisani depuis 1995 : Là où nous sommes, L'air d'aller, Sans, Ce que je regarde me regarde, Slow down, Bande à part, Contre Bande (en tant que soliste accompagné d'un groupe d'amateurs), Hors sujet ou le bel ici, Road Along Untitled Moments.

En 2006, il assiste la chorégraphe pour le solo O please tll  e me dans le cadre du Vif du sujet/Montpellier Danse.

Parallèlement, il travaille avec la compagnie Louma dirigée par Alain Michard depuis 2000 et danse dans Virvoucher, La coalition et Couac.

Il a participé aux performances de tango argentin conçus par Nathalie Clouet Un rien de tango dans la démarche en 1994 et Caravane tango en 1996. En 2004, il crée une performance autour de la nature morte en collaboration avec Olga Mesa.

En 2000, il participe également au projet "Education" de Boris Charmatz/Cie Edna.Il vient de réaliser en mars 2008, la performance 'kooijman.', à partir d'une série de 4000 négatifs d'autoportraits photographiques.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web