ActualitéAction culturelleConférencesArchivesConférences hors cycles - ArchivesConférences hors-cycles 2016-2017Musées, politiques de pacification, pratiques anti-hégémoniques
.
mercredi 25 janvier 2017
amphithéâtre
11h30

Musées, politiques de pacification, pratiques anti-hégémoniques

par Françoise Vergès

Dans le cadre de l'exposition
Souvenir de Mwene Mutapa - Cartographie exotique d’une collection

Le discours sur la diversité, sur l’art et le musée comme espaces de rencontre citoyenne participe-t-il à une politique de pacification néo-libérale ou bouscule-t-il les cadres ? L’intégration des subalternes dans les biennales, les musées, les rencontres, ouvre-t-elle de l’inattendu et de l’imprévisible – c’est-à-dire de l’histoire émancipatrice et contre-hégémonique ? Quelles utopies imaginer quand tout autour de vous déclare qu’il n’y a pas d’alternative ?

Biographie
Après avoir exercé comme journaliste et éditrice dans le mouvement féministe en France, Françoise Vergès s’installe aux Etats-Unis en 1983, où elle travaille avant de s’inscrire à l’université. Elle obtient une double licence summa cum laude en Science Politique et Études féminines à San Diego, puis un doctorat en Science Politique à l’Université de Berkeley, Californie (1995). Sa thèse Monsters and Revolutionaries. Colonial Family Romance est publiée par Duke University Press (1999). Depuis, elle a enseigné à Sussex University et au Goldsmiths College en Angleterre. Membre du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage en 2004 (Loi « Taubira » de 2001), elle en a été présidente de 2009 à 2012. Entre 2007 et 2010, elle a travaillé à un projet de musée porté postcolonial pour le XXIe siècle. Elle a publié de nombreux ouvrages et articles en français et en anglais sur les mémoires de l’esclavage, la psychiatrie coloniale, Frantz Fanon, Aimé Césaire, l’économie de prédation et la globalisation, le musée postcolonial, et les processus de créolisation dans les mondes de l’Océan indien.

Parmi ses dernières publications :
Exposer l’esclavage : méthodologies et pratiques. Paris : Africultures, 2013 ; L’Homme prédateur. Ce que nous enseigne l’esclavage sur notre temps, Paris : Albin Michel, 2011 ; Ruptures postcoloniales. Avec Nicolas Bancel, Florence Bernault, Pascal Blanchard, Ahmed Boubakeur et Achille Mbembe. Paris : La Découverte, 2010.
Françoise Vergès est aussi l’auteur de films, « Aimé Césaire face aux révoltes du monde » (2013) et « Maryse Condé. Une voix singulière » (2011) et a été  consultante sur plusieurs films. Commissaire indépendante, elle a notamment organisé au musée du Louvre, « L’esclave au Louvre : une humanité invisible » en 2013 et 2013 et les expositions « Dix femmes puissantes » (2013) et « Haïti, effroi des oppresseurs, espoir des opprimés » (2014) pour le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes. Elle collabore régulièrement avec des artistes.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web