.
jeudi 06 juin 2019
dimanche 16 juin 2019

CCC OD
Centre de création contemporaine Olivier Debré
Jardin François 1er
F-37000 TOURS - FRANCE

Antinymphe

Exposition collective

Éléonore False - Rieko Koga - Ingrid Luche - Myriam Mihindou - Lili Reynaud-Dewar
À partir du texte d’Aby Warburg sur Le Printemps de Botticelli*, cette exposition aborde l’image du corps de la nymphe du point de vue du mouvement, de l’empathie et de la survivance des formes du passé. Warburg précise que depuis l’Antiquité, « ce type de figure féminine aux vêtements agités » est abordé avec une « idée préconçue ». Cela sous-entend que le corps des femmes répond avant tout à une nécessité iconographique. L’exposition prend le contre-pied de ce modèle, en essayant de traduire l’idée d’une « antinymphe ». Cette notion permet de repenser la représentation du corps féminin.
Les œuvres présentées questionnent les formes établies et proposent un nouveau langage corporel. Réalisées par des artistes femmes, elles donnent à voir par leur matérialité, leurs formes et leur expressivité, une multiplicité des corps et des représentations des féminins. Les artistes explorent ainsi les archétypes de la féminité.
Les vidéos de Myriam Mihindou et de Lili Reynaud-Dewar mettent en scène les corps des artistes : un corps qui mute et se déchire, ou bien qui danse dans l’espace d’exposition. Si ces œuvres interrogent la féminité en tant que performance, l’œuvre d’Éléonore False s’intéresse au rôle des images culturelles dans la construction de la féminité. Les œuvres de Rieko Koga et d’Ingrid Luche questionnent le genre à travers l’utilisation du textile. Les broderies de Rieko Koga confrontent un art traditionnel minutieux à un geste pulsionnel vecteur d’émancipation, tandis que les Ghost Dresses d’Ingrid Luche interrogent la survivance des formes à travers le vêtement inhabité. La dynamique créée par l’association de ces œuvres traduit un potentiel d’émancipation qui permet de redéfinir la figure de la nymphe dans notre contemporanéité.

Ingrid Luche

Ingrid Luche (1971) a étudié à l’ÉPIAR, Villa Arson à Nice. Vit à Paris.
Elle développe un travail de sculpture et d’installation portant sur la perception de l’espace retouché par la mémoire. Projets et réalisations intègrent des médias diversifiés. Son travail est représenté par Air de Paris à Paris.
http://www.ingridluche.com

 

Expositions récentes :

  • 2015 : Air de Paris, septembre • Beyond Borders, Triennale de Beaufort, Ostende, Belgique, juin.
  • 2014 : Natura Lapsa, Le Confort Moderne, Poitiers, septembre (collective) • The Gold, the Night & the Noon in 25/25/25, Kunststiftung NRW, Von-der-Heydt-Museum, Wuppertal, août • Anomalie temporelle, Amnésie temporaire (12 novembre 2013 - 26 janvier 2014), Gatineau, Québec, avril • Des hommes, des mondes (collective), Collège des Bernardins, Paris, mars (collective).
  • 2013 : Le Tortueux in Le Vent des Forêts (collective), Fresnes-au-Mont, juillet 2013.
  • 2011 : Le Lapin Turquoise, Air de Paris, Paris, décembre 2011 • Ailleurs, Le Rutebeuf, Clichy, novembre • Le Lapin turquoise, La Station, Nice, juin • De la neige en été (collective), Le Confort Moderne, Poitiers et La Carrière de Normandoux, Tercé, juin.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web