ActualitéActualité des enseignant.e.sIngrid LucheSome of Us, an overview on the French Art scene.
.
samedi 01 juin 2019
dimanche 13 octobre 2019

Kunstwerk Carlshutte, Budelsdorf Allemagne

Some of Us, an overview on the French Art scene.

Dans le cadre de l’exposition internationale " NordArt "

L'invitation de la France par NordArt célèbre clairement l'importance des relations franco- allemandes, plus particulièrement en cette année d'élections européennes, à travers le sentiment de « faire communauté » et de sa nécessité, voire de son urgence. Ainsi, le projet du pavillon français ne peut se réduire à une simple participation de quelques artistes représentants une logique nationale, ce projet se doit d'être ambitieux, prospectif et universaliste, à l'image de la générosité de l'exposition internationale conçue par l'équipe de NordArt chaque année depuis vingt ans au sein du Kunstwerk Carlshütte avec quelques 300 artistes venant du monde entier. « Some of Us » est conçue comme un « statement », soit une prise de position sociétale sur la génération des artistes émergent·e·s dans ces vingt dernières années. Cette génération a ceci de spéciale d’être définie par deux groupes sociologiques, que l’on oppose parfois, soit celui de la moitié de la génération X et celui du début de la génération Y ; c’est-à-dire des artistes né·e·s entre 1968 et 1993.

La génération X (≈ 1960-1981) se situe dans une transition sociale qui évolue entre la fin de l'impérialisme colonial et la chute du Mur de Berlin. Située juste après les baby-boomers (≈ 1943-1966), cette génération a vécu une crise professionnelle, trouvant difficilement des emplois stables et bien rémunérés. Des formes nouvelles de précarité générationnelles lui sont spécifiques. Selon les théories de Strauss et Howe 1, elle se caractérise par la désaffection dans le leadership et particulièrement dans les institutions ; l'augmentation des divorces ; l'augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail ; le mouvement d’arrêt de l’augmentation de la population en Europe ; la diffusion des moyens de contraceptions ; l'augmentation de la pensée divergente ; les débuts du Web ; la fin de la guerre froide...

Le génération Y (≈ 1981-2000) se situe aussi dans cette continuité, mais elle se caractérise quant à elle par le fait de n'avoir pas connu la guerre froide ; le monde sans le SIDA ; sans informatique puis sans internet ; ni jamais connu autre chose que l'inquiétude pour l'état de notre planète, et d'avoir comme pratique régulière les jeux vidéos. Ces deux générations, bien que distinctes, sont marquées par de profondes mutations sociales. Cependant elles ont un point commun celui de la montée définitive de la place de la femme au sein du marché du travail et, plus spécifiquement dans notre cas, de la place des artistes femmes dans le monde de l’art 2. 

---

1 Neil Howe, William Strauss, Millennials Rising: The Next Great Generation, Vintage Books, 2000.
2 AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions / https://awarewomenartists.com
est une association française à but non lucratif co-fondée en 2014 par Camille Morineau, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes, et qui a pour objet la création, l’indexation et la diffusion de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle. En replaçant les artistes femmes du XXe siècle dans l’histoire de l’art car les artistes femmes sont sous-représentées dans les ouvrages d’art, les expositions et les collections de musées, quand elles n’en sont pas complètement absentes.

---

C'est pourquoi cette exposition, conçue initialement comme une recherche à partir des artistes hommes & femmes depuis vingt ans de la scène française, s'oriente vers une volonté de dresser, sur la base de ce changement sociologique principal, une histoire des artistes femmes de ce groupe générationnel. Par conséquent, articulée à partir d’un repérage très large de trajectoires d'artistes femmes, « Some of Us » se déploie en deux parties dans une série d'espaces, exceptionnellement plus grands, que le pavillon destiné
chaque année au pays invité et ceci grâce à l'implication audacieuse de l'équipe de NordArt, sur le site du Kunstwerk Carlshütte, à Büdelsdorf : la première exposition est un focus prospectif à partir d'une sélection d'artistes émergent·e·s ayant acquis une récente reconnaissance en France. En complémentarité à ce focus, la deuxième exposition propose un panorama tant historique, rétrospectif que prospectif de plus d'une centaine d'artistes.
Ce projet est marquant par l'alliance entre l'historicité et la prospective d'une génération en plein développement. En effet, d'ici 2025, il est estimé que 75 % des travailleurs.euses seront issu·e·s de cette génération Y, aussi cette exposition a pour ambition de nous montrer le visage de la scène française « ici et maintenant » ainsi que le visage de ceux qui auront pour responsabilité notre avenir.
Les attitudes esthétiques des artistes ont définitivement changées au XXe siècle à travers de nombreux mouvements artistiques qui ont fait évoluer les pratiques. Mais au XXIe siècle, l'indivualité des propositions et la singularité de chaque artiste sont devenues récurrentes, voire primordiales. Sur cette base, « Some of Us » s'appliquera à mettre en place un dispositif de deux expositions respectant cette tendance et permettant d'obtenir pour les visiteurs un point de vue global sur cette importante hétérogéneité.

Jerome Cotinet-Alphaize, commissaire de l'exposition
Marianne Derrien, commissaire associée

Ingrid Luche

Ingrid Luche (1971) a étudié à l’ÉPIAR, Villa Arson à Nice. Vit à Paris.
Elle développe un travail de sculpture et d’installation portant sur la perception de l’espace retouché par la mémoire. Projets et réalisations intègrent des médias diversifiés. Son travail est représenté par Air de Paris à Paris.
http://www.ingridluche.com

 

Expositions récentes :

  • 2015 : Air de Paris, septembre • Beyond Borders, Triennale de Beaufort, Ostende, Belgique, juin.
  • 2014 : Natura Lapsa, Le Confort Moderne, Poitiers, septembre (collective) • The Gold, the Night & the Noon in 25/25/25, Kunststiftung NRW, Von-der-Heydt-Museum, Wuppertal, août • Anomalie temporelle, Amnésie temporaire (12 novembre 2013 - 26 janvier 2014), Gatineau, Québec, avril • Des hommes, des mondes (collective), Collège des Bernardins, Paris, mars (collective).
  • 2013 : Le Tortueux in Le Vent des Forêts (collective), Fresnes-au-Mont, juillet 2013.
  • 2011 : Le Lapin Turquoise, Air de Paris, Paris, décembre 2011 • Ailleurs, Le Rutebeuf, Clichy, novembre • Le Lapin turquoise, La Station, Nice, juin • De la neige en été (collective), Le Confort Moderne, Poitiers et La Carrière de Normandoux, Tercé, juin.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web